L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Notes d’allocution

Speaking Notes  Canadian Food Inspection Agency cuts sink consumer protection against food fraud in Metro Vancouver Tuesday, April 22, 2014 Bob Kingston, President Agriculture Union – PSAC Bob Jackson, Regional Vice-President Public Service Alliance of Canada...

Déclaration de Bob Kingston, président du Syndicat Agriculture — AFPC

Le 29 novembre 2012, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a prétendu que notre syndicat avait proféré des affirmations mensongères relativement à une note de service qui ordonnait aux inspecteurs des aliments au travail à l’usine de XL Foods d’ignorer certains contrôles de salubrité des aliments pour la viande destinée au marché canadien, tout en s’assurant que ces mêmes tâches d’inspections étaient effectuées sur la viande destinée au marché japonais.