Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Nous votons pour la sécurité des aliments!

Le projet infâme du gouvernement Harper de confier aux compagnies alimentaires le pouvoir d’autosurveillance sur la sécurité, combiné aux graves compressions budgétaires planifiées à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, a laissé le système canadien de sécurité des aliments dévasté.

Écrivez à vos candidats maintenant!

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Nous votons pour la sécurité des aliments!

Le projet infâme du gouvernement Harper de confier aux compagnies alimentaires le pouvoir d’autosurveillance sur la sécurité, combiné aux graves compressions budgétaires planifiées à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, a laissé le système canadien de sécurité des aliments dévasté.

Écrivez à vos candidats maintenant!

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


For immediate release 

Toronto – The federal food inspectors union will make an important announcement concerning the state of meat inspection in Ontario tomorrow.

When: 11:00 am. Tuesday, July 28

Where:  The Lakeview Terrace,  Westin Harbour Castle Hotel,  1 Harbour Square

Who:

  • Bob Kingston, President of the Agriculture Union – PSAC
  • Rob MacDonald, Agriculture Union Regional VP for Southern Ontario

-30-

For information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

www.FoodSafetyFirst.ca

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Nous votons pour la sécurité des aliments!

Le projet infâme du gouvernement Harper de confier aux compagnies alimentaires le pouvoir d’autosurveillance sur la sécurité, combiné aux graves compressions budgétaires planifiées à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, a laissé le système canadien de sécurité des aliments dévasté.

Écrivez à vos candidats maintenant!

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


For immediate release 

Toronto – The federal food inspectors union will make an important announcement concerning the state of meat inspection in Ontario tomorrow.

When: 11:00 am. Tuesday, July 28

Where:  The Lakeview Terrace,  Westin Harbour Castle Hotel,  1 Harbour Square

Who:

  • Bob Kingston, President of the Agriculture Union – PSAC
  • Rob MacDonald, Agriculture Union Regional VP for Southern Ontario

-30-

For information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

www.FoodSafetyFirst.ca
For immediate release 

Toronto – The federal food inspectors union will make an important announcement concerning the state of meat inspection in Ontario tomorrow.

When: 11:00 am. Tuesday, July 28

Where:  The Lakeview Terrace,  Westin Harbour Castle Hotel, 1 Harbour Square

Who: Bob Kingston, President of the Agriculture Union – PSAC

Rob MacDonald, Agriculture Union Regional VP for Southern Ontario

-30-

For information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

www.FoodSafetyFirst.ca

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


Nous votons pour la sécurité des aliments!

Le projet infâme du gouvernement Harper de confier aux compagnies alimentaires le pouvoir d’autosurveillance sur la sécurité, combiné aux graves compressions budgétaires planifiées à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, a laissé le système canadien de sécurité des aliments dévasté.

Écrivez à vos candidats maintenant!

Information :

Communiqué

Pour diffusion immédiate Le 28 octobre 2019 Ryding-Regency démontre que le système canadien de salubrité des aliments ne fonctionne pas (Ottawa) – La tendance à l'autosurveillance des programmes de sécurité au sein de l'industrie alimentaire a permis à l'abattoir de...

On dévoile une fraude alimentaire omniprésente

La première étude nationale en son genre, tout juste publiée ce matin, a constaté des fraudes omniprésentes dans l’étiquetage des poissons et fruits de mer au Canada. Oceana Canada, un regroupement sans but lucratif qui travaille à protéger et restaurer nos océans, a...

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

L’ACIA reconsidère des changements mal venus dans l’inspection des viandes

Ottawa (le 8 août 2017) – La nouvelle direction de l’organisme réglementaire responsable de la salubrité des aliments réévalue des changements dans les procédures d’inspection que son ancien président voulait imposer dans le cadre d’un programme appelé « Modernisation de l’inspection ». Les changements proposés avaient soulevé des mises en garde sur les risques sanitaires et économiques qu’ils pouvaient faire courir à l’industrie.

Des inspecteurs américains considèrent que nos tests pour la listéria sont insuffisants et que les produits canadiens connaissent d’autres problèmes majeurs de salubrité

Ottawa (date, 2016) — Les responsables américains de la réglementation de la sécurité alimentaire ont donné à l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) jusqu’à la mi-mars pour régler de graves problèmes de sécurité alimentaire découverts à l’occasion d’un audit des systèmes d’inspection des produits de viande, de volaille et des œufs de l’ACIA.

L’absence de surveillance aux frontières met à risque les producteurs agricoles de Niagara

Niagara Falls, ON — Deux des quatre principales traversées de la frontière terrestre entre les États-Unis et le Canada dans la région de Niagara ne sont pas surveillées par des inspecteurs de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, ce qui laisse les producteurs agricoles de la région exposés à des parasites et des maladies qui pourraient dévaster l’industrie et menacer la biosécurité du Canada.

Selon un sondage Nanos, les Canadiens ne sont pas d’accord avec le gouvernement Harper en matière de sécurité des aliments

Winnipeg (20 août 2015) — Une forte majorité de Canadiens ne font pas confiance à l’industrie de la transformation alimentaire pour superviser ses propres pratiques de salubrité, et s’attendent à ce que le gouvernement fédéral s’assure de la sécurité de ce que nous mangeons, selon un nouveau sondage Nanos publié ce matin.


For immediate release 

Toronto – The federal food inspectors union will make an important announcement concerning the state of meat inspection in Ontario tomorrow.

When: 11:00 am. Tuesday, July 28

Where:  The Lakeview Terrace,  Westin Harbour Castle Hotel,  1 Harbour Square

Who:

  • Bob Kingston, President of the Agriculture Union – PSAC
  • Rob MacDonald, Agriculture Union Regional VP for Southern Ontario

-30-

For information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

www.FoodSafetyFirst.ca
For immediate release 

Toronto – The federal food inspectors union will make an important announcement concerning the state of meat inspection in Ontario tomorrow.

When: 11:00 am. Tuesday, July 28

Where:  The Lakeview Terrace,  Westin Harbour Castle Hotel, 1 Harbour Square

Who: Bob Kingston, President of the Agriculture Union – PSAC

Rob MacDonald, Agriculture Union Regional VP for Southern Ontario

-30-

For information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

www.FoodSafetyFirst.ca
Pour publication immédiate

Toronto – Le syndicat des inspecteurs fédéraux des viandes fera une annonce importante à propos de l’état de l’inspection des viandes en Ontario, demain.

Quand : 11h AM Mardi, 28 juillet

Où : The Lakeview Terrace, Hôtel Westin Harbour Castle, 1 Harbour Square

Qui :

  • Bob Kingston, Président du Syndicat Agriculture – AFPC
  • Rob MacDonald, VP régional pour le Sud de l’Ontario, du Syndicat Agriculture

-30-

Information:

Jim Thompson
613-447-9592
jim@foodsafetyfirst.ca

http://www.mangersansdanger.ca